Je suis.

Ici et maintenant, vous êtes en confiance, en relâchement car la puissance est le corps qui devient arme. Renvoyer à votre système (la conscience) une nouvelle information.

Ré-Intégrer son corps en conscience.

 

Par des exercices de Qi Gong, de respiration, de méditation, de visualisation, vous gérez plus facilement vos expériences de situations de violences physiques, psychologiques, économiques, institutionnelles.

Améliorer sa santé et son estime.

Par un travail d’ancrage, d’attention vous prenez conscience de votre structure et apprenez à vous recentrer. Avec un travail des méridiens par la médecine chinoise, accéder à votre guérison.

S’approprier des techniques simples.

Ressentir des concepts tels que se servir de son centre plutôt que de la force. Vous trouverez intuitivement la solution en fonction de vos capacités physiques et mentales, par rapport à la situation.

Développer son autonomie et sa tranquillité de l’esprit.

Voir la connaissance de la puissance dans votre corps. Dans l’esquive, dans la non-résistance, dans tout le langage du corps qui exprime la détermination : vous apprendrez à changer de voie plutôt que d’être en force.

Créer de la solidarité

Conserver son énergie plutôt que revivre les traumatismes et se fixer sur nos bourreaux. Être en relation avec les autres dans la pratique martiale et dans la vie.

Retrouver confiance.

Vous apprenez à gérer le stress, les peurs , l’agressivité du quotidien et sortir du rôle de victime : vous vous exercez au détachement face une attaque et à accepter le changement.

Faire face et vivre.

Reconnaître notre propre violence, notre instinct de survie afin de la véhiculer si besoin ou au contraire l’accepter pour ne pas la transmettre. Visibiliser nos postures afin de construire une humanité où l’individu est capable de se connaître et de voir l’autre comme un miroir afin de vivre ensemble.